ÉDITO

La Grande Boutique, sa scène du Kreiz Breizh LE PLANCHER et ses partenaires associatifs auront bientôt 20 ans d’irrigation culturelle sur ce territoire. Il sera alors l’heure de regarder dans le rétroviseur. Depuis de nombreuses années le photographe Eric Legret y œuvre et nous livrera à l’heure venue un livre, témoignage photographique de cette aventure humaine et artistique (page 32). Les feuillets qui suivent vous diront notre pugnacité à tenir une ligne éditoriale exigeante, une proposition qui n’a pas franchement bougé depuis sa création. Les mêmes et bons ingrédients, nos fondamentaux que sont :

  •    – la novation artistique bretonne et intergénérationnelle. Celle qui va à la rencontre de l’Autre. Celle qui cherche, explore de nouveaux territoires. Sur le plancher la musique populaire mène la danse et d’évidence la danse, la parole, les arts visuels et plastiques s’invitent avec élégance et pertinence.
  •    – des thématiques devenues aujourd’hui des incontournables rendez-vous : l’aventureux Atlantique Jazz Festival, Les Endimanchés de décembre, les joyaux de Couleurs du monde, la conviviale Fête du chant à Poullaouën.
  •    – L’expérimentation de nouvelles pistes. Les magnétos tourneront lors des concerts de Hadouk Quartet enregistrés en public. Piste discographique avec le label Innacor, associé de la Grande Boutique, qui aura l’occasion lors de cette saison de fêter ses 10 ans. Pistes radiophoniques en compagnie d’Antoine Chao pour une mise en perspective d’un journal parlé qui sera créé par les jeunes du Kreizy Breizh (page 25). La mise en piste des Mercenaires de l’ambiance et leur Bal de l’Afrique enchantée dans un Espace Glenmor transformé en grand ballroom.
  •    – moins visible notre travail d’action culturelle pour les jeunes du territoire (page 33) et l’accompagnement que nous apportons aux artistes d’ici dans leur travail de création. Nous initions cette année lors du Festival Couleurs du Monde des rencontres professionnelles et des show-cases pour contribuer à une meilleure lisibilité et diffusion de ces musiques. Un challenge à relever ensemble.
  •    – Recevoir les rumeurs du monde par la voix des artistes invités : échanger avec Hamon Martin Quintet sur leur rencontre artistique et humaine en Palestine. Ouïr les musiques de luttes et de résistances glanées pendant des années de reportages par Antoine Chao. Partager le témoignage musical africain des Mercenaires de l’ambiance et la verve de Soro Solo, les cordes séculaires des chasseurs du Mandé de Kala Jula, ou encore la poésie créole et engagée de Grèn Sémé…

Nous souhaitons rappeler ici notre engagement face aux problématiques de circulation des oeuvres et des artistes dans le monde. Notamment les difficultés d’obtention de visas qui peuvent avoir des graves conséquences tant pour les artistes concernés que pour nos structures de production et de diffusion et de fait pour le public.
Par ailleurs, adhérents de réseaux régionaux et nationaux (page 6) nous participons aux débats qui animent les secteurs du spectacle vivant, du disque, de l’audiovisuel.

Nous vous conseillons de bénéficier des avantages de la carte « Pied au plancher », du pass festival Couleurs du Monde et pour nous enlever un peu de stress, de réserver à l’avance vos places sur notre site !

A tout à l’heure au gré de ce programme que nous vous avons amoureusement concocté
Simplement pour vous,

 

L’équipe de la Grande Boutique, son conseil d’administration et ses partenaires associatifs