LA GRANDE BOUTIQUE / LE PLANCHER
friche articole dédiée aux musiques d’ici et du monde

DROITS DEVANT

Collectage d’échanges, de mots dits, entendus, sous-entendus, d’interrogations, de coups de gueule ramassés à la pelle auprès des administrateurs(trices), salarié(e)s, bénévoles, partenaires, allié(e)s, passants.

ILS/ELLES DISENT
La Grande Boutique/Le Plancher s’est engagée en 2017 dans la campagne « Aux Sons Citoyens »

Il a dit : « Nous ne nous sommes pas engagés à mendier ! »

Elle a dit : « Le cul de sac de la diversité culturelle, comme celui des droits culturels, c’est la restriction, le discours coincé, la limitation. »

Il a dit : « Ce qui importe c’est l’exigence illimitée, immédiate de tous les droits humains. »

Elles/ils ont dit : « manger, boire, dormir, se soigner, se protéger, décider de son corps, de sa vie et de sa mort, se grimer, se fabriquer, se déplacer partout quand et comme il le veut, sans papiers, avec comme seul passeport, le sang qui irrigue son corps. »

Mais aussi elles/ils ont dit : « calmer sa peine, détruire ses angoisses, exercer ses sensibilités jusqu’aux extrêmes, jouir, douter, renaître, aimer et se faire aimer, être désirable et désirer et bien sûr : danser, chanter, écrire, peindre, sculpter, créer et se créer… exercer ses sensibilités et ne pas craindre ses émotions ».

Elle a dit : « une berceuse qu’un.e syrien.ne, ou qu’un.e somalien.ne, enfermé.e dans une cellule fasciste de l’Europe, adresse à son enfant et qui ne nous parvient pas est un crime ».

Ils/elles disent : « Nous sommes constitutifs des CHANTS DU MONDE ».

Il a dit : « Ce n’est pas la diversité qu’il faut mendier comme des cloportes, ce sont nos singularités qu’il faut imposer : nos singularités solidaires ! »

Danyèl Waro, Pauline Willerval, Titi Robin, Tony Hymas, Françoise Le Golvan, Bobvan, Cécile Borne, Arno, Ballaké Sissoko, Driss El Maloumi, Rajery, Sylvain Giro, Jack Titley and the Bizness… sont certaines des sentinelles, des vigies, des hauts-parleurs de ces singularités solidaires.

Atlantique Jazz Festival, Les Endimanchés de décembre, le Printemps des poètes, le Festival Couleurs du monde et autres rendez-vous avec les oeuvriers qui vont migrer, se déplacer, s’exiler, se réfugier, nomadiser dans le Kreiz Breizh.