LA GRANDE BOUTIQUE / LE PLANCHER
friche articole dédiée aux musiques d’ici et du monde

« 80% des habitants de la planète écoutent des musiques de leurs crus, c’est à dire des musiques du monde. (…) Issues de la ruralité ou de l’urbanité, elles conjuguent au temps présent les héritages du passé et les promesses de l’avenir. Ces musiques à travers le temps et l’espace se sont créolisées créant de nouveaux idiomes porteurs de sens, à l’instar du jazz, du reggae, du tango, du rebetiko, du hip-hop, etc. Elles sont sources musicales où puisent les créateurs contemporains. Qu’elles soient “savantes” ou populaires, ethniques ou métissées, sacrées ou profanes, de transmission orale ou écrite, interprétées par des musiciens professionnels ou amateurs, elles aident ceux qui les écoutent à se situer dans le monde. À ce titre elles contribuent à donner sens à la citoyenneté planétaire et jouent un rôle éminent dans la compréhension de l’Autre, dans la lutte contre le racisme, la xénophobie, le sexisme, l’intolérance. »
Zone franche (extrait : charte des musiques du monde)

Un siècle après sa naissance (1916-2016), proposer le mouvement dadaïste comme fil rouge de cette saison, c’est continuer à penser, à l’instar des dadas de Zürich sans frontières et sans papiers, que les artistes peuvent être des oeuvriers hors les règles, ludiques, libres, critiques. C’est fabriquer ensemble les espaces de contestation, moquer, déshabiller, ironiser, déstabiliser, détourner toute chose, toute posture. C’est créer ici et maintenant, avec, seul ou à plusieurs, pour et contre, au milieu ou devant, la nuit, à l’aube. DEBOUT !