1998 : Cécile Borne (Cie Aziliz Dañs) et Bertrand Dupont (Innacor) font l’acquisition de l’ancien bar-hôtel-restaurant-salle de bal de Langonnet (56) et le réhabilitent en un lieu dédié à la création contemporaine (danse, arts visuels, musiques dites « du monde »). La Grande Boutique est née…
… 2018 : 20 ans se sont écoulés, au cours desquels La Grande Boutique a su convaincre et consolider son action. 20 années de rencontres humaines, sources d’une formidable fécondité artistique, bousculant sans cesse les frontières esthétiques et culturelles.
À l’heure du changement de pilote, qu’un fervent salut soit adressé à ses fondateurs ! Car c’est bien leur témérité, leur ténacité et leur professionnalisme qui ont permis à ce centre de création d’être reconnu aujourd’hui comme un pôle de référence artistique régional.

Pourquoi évoquer La Grande Boutique en ouverture de cette nouvelle saison du Plancher, scène du kreiz breizh ?
Parce que c’est à partir de ce centre névralgique, géré par l’association éponyme, que nous tissons ce maillage culturel en Centre-Bretagne, en collaboration avec les dynamiques culturelles du territoire (voir p.30). Héritiers de l’éducation populaire, notre action collective milite pour le maintien d’une présence artistique en milieu rural, comme l’un des derniers remparts à la désertification de nos campagnes.

Sous la plume confiée cette année à Cécile Even, poétesse-mélomane, nous vous invitons à découvrir des propositions artistiques inédites !
Ces créations, nous les avons en partie accueillies et/ou co-produites à La Grande Boutique, en lien avec d’autres opérateurs culturels. Elles témoignent de la bouillonnante créativité en Bretagne. Elles sont l’expression d’un dialogue inter-culturel et transdisciplinaire entre des artistes d’ici et d’ailleurs, pour une musique-monde, celle des diversités et de l’ouverture à l’Autre.
Nous rejoindront des artistes internationaux tels que Pura Fé (USA), Paul Wamo (Nouvelle-Calédonie), Kithara (Zanzibar), Ifriqiyya Électrique (Tunisie)… pour que le voyage et la rencontre ne soient qu’à un pas de chez vous !

Alors partons une nouvelle fois sur les chemins du centre-bretagne (Dre Ar Wenojenn/Par les chemins était la dénomination de cette saison de 1997 à 2008), parce que tout cela ne prend son sens que dans le partage avec le public, fidèle, ou à conquérir !
L’immense musicien malien Ali Farka Touré, aujourd’hui disparu, le disait si bien : « le miel n’est jamais bon dans une seule bouche* …».

Perrine Lagrue, directrice,
Et le Conseil d’Administration de la Grande Boutique.

* documentaire de Marc Huraux sur Ali Farka Touré (Les Films d’Ici / Arte France / 2001)