Laura Perrudin + No Tongues

Réservation

Les réservations en ligne sont momentanéement suspendues. Réservez par téléphone au 02 97 23 83 83 ou par mail (leplancher@leplancher.com)

17h

DIMANCHE 8 OCTOBRE

LA GRANDE BOUTIQUE
LANGONNET

10/8 € – tout public – dans le cadre de l’Atlantique Jazz Festival #14

LAURA PERRUDIN

« Poisons & Antidotes »

À partir de sons issus de son instrument unique et conçu sur-mesure – la harpe chromatique électrique et de sa voix, les chansons du nouvel album solo de Laura Perrudin qui sort actuellement, virevoltent d’un abstract trip-hop à une soul aquatique teintée d’electronica impressionniste dessinant un univers sonore et esthétique très singulier.

Remarquée en 2015 par Le Monde, la BBC, FiP ou Les Inrocks pour son premier album « Impressions », Laura Perrudin est de retour avec un poison addictif pour nos tympans. Fort heureusement, les antidotes sont livrés avec.

Laura Perrudin voix, harpe

www.lauraperrudinmusic.com

« On s’étourdit aux mille jeux d’une artiste-équilibriste, à sa radicalité gaie et spontanée toute moderne. » Les InRocks

« C’est un petit peu comme si Björk avait croisé Herbie Hancock dans un pub de Dublin. » FIP

« Tout concourt : Laura Perrudin donne à entendre une pensée, un univers, un être. »
Le Monde

« La musique de Laura Perrudin est le fruit de plusieurs années de recherches et de tâtonnements. » Citizenjazz


NO TONGUES

Notre coup de coeur en 2016 lors de notre 6ème édition du Festival Couleurs du monde. No Tongues nous avait présenté les premières ébauches d’une danse avec le passé pour éclairer le présent et rejoindre ce qui n’appartient pas au temps fuyant, mais à l’existence… L’album enregistré à La Grande Boutique est prévu pour février 2018 .

À partir de collectage entre 1924 et 1995 issu du disque d’anthologie « Les Voix du monde » (éditions Chants du monde), le groupe transcende ce répertoire oral ancestral dans un voyage aux accents chamaniques.

Parcourant les îles Salomon, la Papouasie ou les terres inuites, l’implication physique des musiciens, l’utilisation d’accessoires surprenants sur les instruments renforcées par le travail de création lumière et la présence de masque tribaux, ouvrent le concert à une dimension visuelle riche.
Jeu de bruitages et de sonorités instrumentales, le spectacle est avant tout une oeuvre communicante adressée au grand public, une expérience musicale séduisante et sincère.

Alan Regardin trompette et trompette préparée – Ronan Courty contrebasse et contrebasse préparée – Ronan Prual contrebasse – Matthieu Prual saxophones et clarinette basse

« Ces chants de l’imaginaire vont puiser leur force musicale dans le passé pour éclairer le présent. Il s’agit là de créer une musique populaire et savante inédite. » FIP

« (…) les quatre musiciens brouillent la dimension mélodique dans le tissu bruitiste (et rythmique) avec des gestes virtuoses d’un infinie précision, sur des instruments préparés ou non, souvent détournés de leurs usages conventionnels. » Jazz Magazine