Les Endimanchés // Les Cahiers de Nijinski

Réservation

5, 00 €


Dimanche 29 Novembre
La Grande Boutique // Langonnet
À partir de 15h

LES ENDIMANCHÉS #1

Installation d’art contemporain & performances en libre accès

Les Endimanchés sont un carrefour : en décembre, La Grande Boutique invite chaque année un.e plasticien.ne à créer une installation qui, tous les dimanches, devient le lieu de rencontres artistiques inédites et éphémères ( danse, théâtre, musique… ). Si habituellement les 2èmes parties d’après-midi sont consacrées aux pratiques amateurs et jam sessions, la crise sanitaire nous a conduits à privilégier, pour cette nouvelle édition, des créations professionnelles. Mais l’esprit de ces Endimanchés demeure : Les Cahiers de Nijinski, D’ici Dense et Pirate patate restent bien sous le signe de la transdisciplinarité, inscrite dans l’ADN de ces Endimanchés !

Cette année La Grande Boutique est particulièrement touchée d’inviter celle qui fut à l’initiative de ces Endimanchés : Cécile Borne, plasticienne et chorégraphe.


15H – PERFORMANCE – Gratuit

Vernissage de l’installation / visite guidée par Cécile Borne / Simon Queven et Perrine Camus ( danse )

17H – Les Cahiers De Nijinski – 5€

Quelques jours après sa dernière danse publique en 1919, le célèbre danseur russe Vaslav Nijinski, dont la santé mentale se dégrade de jour en jour, entame la rédaction de ses cahiers dans un ultime élan vital. Il y lance un cri mystique d’amour et de rage, invective Dieu et ses semblables et oscille entre l’écriture de ses mémoires et de son quotidien d’alors, soumis à l’angoisse de son entourage et à la conscience de son imminente disparition. Trois artistes de haut vol s’immergent ici dans cette œuvre fulgurante : le charismatique Denis Lavant, et les musiciens issus des musiques improvisées et contemporaines que sont Matthieu Prual et Gaspar Claus. Sur scène la voix, les corps, les peaux, les sons entrent en résonance avec le souffle de Nijinski, convoquent les fantômes de ses danses, et nous plongent dans le tressaillement du génie face à l’incandescence du mystère de mourir, de créer, d’être en vie.


Denis Lavant voix et corps – Matthieu Prual saxophone, clarinette basse et électronique, direction artistique – Gaspar Claus violoncelle et électronique – Thomas Rabillon création vidéo et lumière – Jérémie Bélingard regard chorégraphique – Texte de Vaslav Nijinski, adapté par Christian Dumais Lvowski

www.lesproductionsdumouflon.com

 

À partir de 19h : soupe (4€)


« Précautions sanitaires : Il est demandé au public de porter un masque à l’intérieur du lieu. »