zarsanga

Zarsanga

Réservation

Nous ne prenons plus de réservation. Venez directement à Langonnet (il reste des places).

Festival Couleurs du monde

Jeudi 27 mars
Salle DU CAL // Huelgoat

La voix des amants, l’âme du peuple pashtoun (Pakistan)
Le peuple pashtoun est divisé entre le Pakistan et l’Afghanistan depuis 1863.
Parmi les nombreuses tribus qui le composent, plusieurs ont choisi la mobilité.
Ces pashtouns nomades sont connus sous le nom de “Kuchi”, littéralement “ceux qui voyagent”. Zarsanga est l’une d’entre eux. Ses poèmes en illustrent toutes les couleurs, les teintes capturées à chacun de ces déplacements ancestraux, elle chante l’exil.
Compte tenu du rôle éminent que jouent les femmes dans cette tradition musicale et poétique, il n’est pas étonnant que l’artiste le plus populaire du pays soit une femme.

Si Zarsanga est restée bergère jusqu’à l’âge de 14 ans, aujourd’hui c’est une étoile aussi bien dans son pays natal que chez ses frères afghans.
Elle incarne l’imaginaire d’un Pashtounistan uni, réactualise ses poèmes et par là son identité. Elle chante tout ce dont le peuple pashtoun se nourrit, la beauté des arbres, le parfum des fleurs, les routes poussièreuses et escarpées, le bétail à soigner, et les amants séparés, retrouvés.
Quelques jours après son passage au Théâtre de la Ville à Paris, Zarsanga sera accompagnée pour «couleurs du monde» d’un joueur de rubâb et d’un percussionniste.
Un moment poignant au coeur même de la vie mythique et quotidienne du peuple pashtoun.

Zarsanga ou la flamme de la sincérité et de l’urgence.